Le clés d’un emailing gagnant

FacebookTwitterLinkedInGoogle+

Les 5 clés d’un emailing gagnant

Selon B2B Online, une croissance de 62% est attendue pour l’e-mailing marketing en 2013. Véritable outil de fidélisation et de prospection, l’emailing séduit aujourd’hui plus de 75% des entreprises qui n’hésitent pas à le mettre en place tant par son coût modique que par sa rapidité d’exécution. Mais entre l’envoi et le ROI, il y a de la marge.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, KomadoK vous livre 5 points clés à respecter pour réussir vos prochaines campagnes.

1. Avoir une base de données qualifiée

Cela parait évident, mais combien d’emailings sont envoyés, à perte, à des bases non ou mal qualifiés ? Depuis quand n’avez-vous pas actualisé vos bases ? Comment faites-vous pour prospecter de nouvelles cibles ? Et oui, la qualification de bases de données ne s’improvise pas.
Elle passe parfois par l’expertise de sociétés qui vous proposent ce genre de service, telle AlterMarket par exemple. Grâce à un travail de téléprospection et de croisement de base de données, AlterMarket met à jour vos bases en l’espace de quelques demi-journées par semaine. Vous pouvez aussi opter pour Corporama, un site web très complet qui va croiser les données que vous lui donnerez avec le web et les réseaux sociaux.
Le jeu en vaut la chandelle comme on dit. Avec une base qualifiée, vous sécurisez un taux d’ouverture minimal. N’ayez pas la folie des grandeurs, un taux d’ouverture de 30% est considéré comme très bon. Le taux moyen en BtoB serait de 23% selon Mail Metrics, avec un taux de clic de 3%. Voilà qui va vous faire relativiser les vôtres !

2. Un titre, un message, une photo et des zones cliquables

Le BA.BA de l’emailing ! Le titre doit inciter à ouvrir sans pour autant être racoleur car il serait soit détruit de base, soit stoppé par les filtres anti-spam. Donc autant éviter de se fatiguer pour rien. Soyez direct, honnête et transparent sur le contenu de l’emailing. Eviter les points d’exclamation (spam), les smileys (vous ne parlez pas à vos amis), les fausses promesses, les titres comme « emailing de mars » et les titres « choc ». Le titre doit porter sur le thème principal de votre emailing ou le bénéfice central pour le client.

Insérer une photo attire l’œil (heureusement, c’est fait pour !), augmente le taux de lecture et la viralité. Mais, de grâce, mettez-là au bon endroit et légendez-là. Souvenez-vous qu’une photo vaut un message ! La photo doit enrichir le message, lui apporter de la valeur ajoutée, l’illustrer, et non la desservir par une image qui n’apporte rien comme un bâtiment sans personne devant, sans légende, ou bien un portrait d’une personne que personne ne connait sauf le personnel de la société émettrice de l’e-mail…

Mettez-vous toujours à la place de votre cible et posez-vous les bonnes questions : que vont-ils comprendre ? Que vont-ils penser ? Suis-je assez clair ? Ais-je mis un vocabulaire adéquat ? Ais-je légendé ma photo ? Ais-je mentionné les bénéfices clients que ma cible va tirer de mon offre ? …

Votre but est bien de faire venir votre cible sur votre site web ou bien de décrocher son téléphone, non ? Alors, mettez du lien cliquable partout où c’est possible. Eviter les « offre » « promotion » « super » et autres superlatifs alléchants, ou encore les « cliquez-ici » et les adresses URL in-extenso, ils sont considérés comme des spams.

Pensez à personnaliser ! Certaines études montrent un différentiel de 5 à 10%, pour les taux d’ouverture et de clics, entre les emails personnalisés et ceux qui ne le sont pas. La personnalisation porte soit sur une information du destinataire, telle que son nom ou son email, soit une information dynamique comme la date ou une information quelconque, comme du texte (lié par exemple à un historique d’achat ou à une consultation de site web), une image ou un lien qui seront affichés de façon conditionnelle. Sans oublier les offres promotionnelles qui sont naturellement des « clics-to-action » forts !

3. Les 3 C : court, clair, concis

1 e-mailing = 1 sujet = 1 message = 1 cible = 1 but

Trop d’info, tue l’info ne dit-on pas ? Ne confondez- pas un emailing avec une newsletter.

Votre contenu devra être court, le message doit tenir dans une page écran idéalement. Les gens sont paresseux et s’ils ne trouvent pas l’info intéressante dans les 3 premières phrases ils ne se donneront pas la peine de scroller le message jusqu’à la 3ème page écran que vous aviez prévue !

Votre message doit répondre aux fameuses «5 wees+1» qu’on apprend à tout chargé de com’ qui se respecte : who ? what ? why ? what for ? when ? how? En d’autres termes : qui ? dit quoi ? à qui ? où ? quand ? comment ? pourquoi ?

Faites du beau ! Pas plus de 3 couleurs dominantes, pas plus de 2 types de polices de caractères. Evitez de surcharger, ce n’est pas le carnaval de Rio non plus. Investissez dans un beau template (gabarit) d’e-mail une bonne fois pour toutes et adaptez-le ensuite à vos besoins en gardant toujours une trame commune. Vos cibles vous reconnaîtront facilement et vous créerez une image « qualité » avec une charte graphique ad-hoc. Faites classique, smart.

Evitez de faire mal aux yeux de votre cible en l’obligeant à regarder partout pour comprendre l’emailing. On lit de gauche à droite et de haut en bas. Ne l’obligez pas à descendre pour remonter ensuite, donc éviter les textes en format colonne par exemple, et procédez par entonnoir aller du plus important au moins important. Ce serait dommage de mettre le texte le plus pertinent en bas d’e-mail, si le reste n’était pas accrocheur, vous avez perdu votre cible au bout de 5 mots en début de lecture.

4. Utiliser un routeur qui passe les filtres anti-spam

Testez les différents modes de réception. La plupart des routeurs permettent d’avoir une prévisualisation de la réception sur hotmail, outlook, gmail etc… Sinon, vous pouvez vous créer des listes de diffusion spéciales « test » avec 4 ou 5 fausses adresses mail afin de tester vos emailings avant de les envoyer à vos bases de données.

Faites le choix d’un libellé approprié comme adresse expéditeur de vos emailings. Eviter les emailings qui apparaissent sur la boîte mail de vos cibles avec un nom style « mail », « test » « campagne »… Mettez plutôt un nom de service « serviceclient@votresociété.com ».

Auparavant, ayez pris le soin de créer ladite boîte de réception adaptée et dédiée exclusivement à ces emailings. Vous y récupérerez tous les NPAI, les bounced (mails rejetés, mauvaise adresse, …), les annulations d’abonnements, etc.

N’associez jamais votre boîte mail perso ou professionnelle directement. Vous seriez inondé d’une part et repéré d’autre part.

5. Dans un mode multi-connecté, pensez « mobile » et « réseaux sociaux »

29% des internautes consultent leurs mails via leur téléphone portable (1), et 52% trient et suppriment leurs mails par ce même biais. L’essor des mobiles et des tablettes est donc un aspect à prendre en compte en amont de l’envoi des emailings. Il faut noter que nombreux routeurs proposent désormais un outil de prévisualisation sur mobiles. L’utilisation d’un code HTML « simple » est incontournable pour une lecture optimisée du message.
Afin de favoriser la viralité du contenu, pensez aussi à inclure au bas de vos messages des boutons de partage sur les réseaux sociaux ou de « partagez avec un ami ».

 

 

(1) http://www.sncd.org/_uses/lib/5732/CP_1_EMA_SNCD_Omnicom_v3.pdf

 

Nos conseils vous ont été utiles ? N’hésitez pas à partager l’article et à nous donner les vôtres.

KomadoK vous remercie de votre contribution.

 

Dolores FRAGUELA

Dolores FRAGUELA

Consultante Expert - Transformation digitale - Adoption des outils collaboratifs chez Orange Consulting - Orange Business Services
Passionnée par la communication au sens large, et les réseaux sociaux en particulier, j’ai à mon actif une longue carrière dans le marketing et la communication B2B chez l'annonceur au sein de grands groupes internationaux de l’industrie high-tech.

L’entrepreneuriat me démangeant depuis un moment, je lance mi-2013 ma société de conseil en communication, KomadoK, spécialisée dans le conseil en communication digitale, le community management externalisé et la formation social media. Expérience oh combien enrichissante qui n'a fait que confirmer que la conduite et la réussite d'une transformation digitale est plus liée au facteur humain et culturel de l'entreprise qu'à une maturité technologique.

Aujourd'hui, en tant consultante-expert chez Orange Consulting, je me lance de nouveaux challenges et mets toute mon expertise et expérience au service des entreprises pour les aider dans leur stratégie d'adoption du digital et des nouveaux usages collaboratifs.

Le capital humain et le capital marque sont des actifs immatériels présents au bilan de votre entreprise. La communication digitale, surtout à travers les réseaux sociaux internes comme externes, est un levier extraordinaire de valorisation de ces actifs !
Dolores FRAGUELA

A propos de Dolores FRAGUELA

Passionnée par la communication au sens large, et les réseaux sociaux en particulier, j’ai à mon actif une longue carrière dans le marketing et la communication B2B chez l'annonceur au sein de grands groupes internationaux de l’industrie high-tech. L’entrepreneuriat me démangeant depuis un moment, je lance mi-2013 ma société de conseil en communication, KomadoK, spécialisée dans le conseil en communication digitale, le community management externalisé et la formation social media. Expérience oh combien enrichissante qui n'a fait que confirmer que la conduite et la réussite d'une transformation digitale est plus liée au facteur humain et culturel de l'entreprise qu'à une maturité technologique. Aujourd'hui, en tant consultante-expert chez Orange Consulting, je me lance de nouveaux challenges et mets toute mon expertise et expérience au service des entreprises pour les aider dans leur stratégie d'adoption du digital et des nouveaux usages collaboratifs. Le capital humain et le capital marque sont des actifs immatériels présents au bilan de votre entreprise. La communication digitale, surtout à travers les réseaux sociaux internes comme externes, est un levier extraordinaire de valorisation de ces actifs !
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>