Les salariés européens face au virage du digital : alors … heureux ?

FacebookTwitterLinkedInGoogle+

Les salariés européens face à la transformation digitale : alors…heureux ?

 

Les salariés européens face à la transformation digitale : alors…heureux ?

 

 

La 10ème édition du baromètre Edenred-Ipsos sur le bien-être et la motivation des salariés européens vient de paraître avec un éclairage particulier sur la transformation numérique dont nous vous livrons ici la synthèse.

 

On sait bien qu’en France nous sommes un peu à la traine, en matière de digital avec une PME sur deux qui n’a pas de site web…

En revanche, on sait aussi que pour celles qui ont passé le cap du digital, cela a engendré des avantages certains en termes de connaissance de son écosystème, génération de leads, recrutement, valorisation de l’image de marque entreprise, connaissance et échanges avec ses communautés grâce aux médias sociaux, dématérialisation des processus, réactivité transverse dans l’entreprise grâce au travail collaboratif, etc, etc… La liste est longue et, comme dirait la pub, “…c’est pas fini” !

 

 

Mais quid du collaborateur, du salarié et de sa perception du digital ?

Finalement, concrètement, le digital lui rapporte quoi dans son quotidien ? Dans ses usages dans l’entreprise ? On lui pose peu la question au salarié n’est-ce pas ? On préfère interroger les managers, les DSI, les DG, et autres responsables marketing qui sont à fond dans la promotion du digital.

Or, c’est quand même lui qui est le principal concerné dans l’histoire. C’est à lui de savoir appréhender, comprendre, utiliser, gérer, tous les outils et supports digitaux.

Pour répondre à cette question, Ipsos et Edenred ont mené une enquête auprès de 13 600 salariés dans 14 pays européens : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Royaume-Uni, Italie, Suède, et, pour la première fois cette année, en Autriche, Finlande, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Roumanie et Turquie.

 

On retiendra les chiffres clés suivants :

  • 80% des salariés européens pensent que le numérique a un impact positif ou neutre sur leur motivation
  • 73% des salariés européens se disent familiers avec le digital et pour 67% des seniors l’usage du numérique est quotidien !
  • 1 salarié sur 5 pense que la transformation digitale peut avoir un impact négatif sur l’équilibre vie pro / vie perso

 

L’étude distingue aussi 4 grands profils de salariés face au numérique : les connectés, les impatients, les passifs et les isolés.

 

Pour chacun de ces 4 portraits, une action RH est à envisager afin de les accompagner de façon personnalisée dans l’adoption des outils et processus digitaux.

 

1. Les connectés : le digital est partout dans leur quotidien

Les salariés dits « Connectés » sont mieux équipés que la moyenne. Ils considèrent leur entreprise en pointe (67%) et les outils digitaux exercent une influence positive sur leur motivation (53%). Pour eux, la révolution digitale signifie innovation et prise de risque. Néanmoins, connectées tout au long de la journée, ces catégories affichent aussi un niveau de stress élevé.

 

2. Les impatients : l’espoir fait vivre ou, quand la réalité est en décalage avec les attentes

Les « Impatients » ont une opinion positive sur l’impact de la transformation digitale (66% considèrent que le digital a un impact positif sur leur motivation), ils sont en demande vis-à-vis de leur employeur pour accélérer le changement. A noter qu’ils sont en grande partie dans le secteur public. De grandes attentes donc… A quand des gestes en adéquation avec les paroles de “politiques” ?

 

3. Les passifs : wait and see

Les « Passifs »  ont une vision majoritairement neutre de l’influence des outils digitaux, tant sur leur motivation (52%) que sur leur équilibre de vie (61%). Toutefois, ils se montrent plus critiques concernant l’impact du digital sur les comportements managériaux : ils attendent notamment un renouvellement des comportements de leur hiérarchie à l’ère du digital (davantage de feedback, de prise de risque…).

 

4. Les isolés : le digi quoi ? Ils n’ont jamais été connectés, donc…

Dotés d’un faible équipement numérique, les « Isolés » considèrent que leur entreprise est au même niveau que les autres (38%) ou en retard (28%). Cette catégorie recouvre davantage de salariés de plus de 55 ans ou de secteurs dit “manuels” (BTP).

 

Retrouvez l’intégralité des chiffres de l’infographie ci-dessous :

 

Les salariés européens face à la révolution numérique

—————–

Source : http://www.ipsos.fr/engager-ses-equipes-et-conduire-changement/2015-06-01-transformation-numerique-entreprises-peut-elle-re-enchanter-travail
—————-

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos contacts sur vos réseaux et poursuivons l’échange en nous laissant vos commentaires ci-dessous.

Merci et à très bientôt sur notre blog !

 

Entrez votre adresse mail pour vous abonner à nos publications:Delivered by FeedBurner

 

 

 

Dolores FRAGUELA

Dolores FRAGUELA

Consultante Expert - Transformation digitale - Adoption des outils collaboratifs chez Orange Consulting - Orange Business Services
Passionnée par la communication au sens large, et les réseaux sociaux en particulier, j’ai à mon actif une longue carrière dans le marketing et la communication B2B chez l'annonceur au sein de grands groupes internationaux de l’industrie high-tech.

L’entrepreneuriat me démangeant depuis un moment, je lance mi-2013 ma société de conseil en communication, KomadoK, spécialisée dans le conseil en communication digitale, le community management externalisé et la formation social media. Expérience oh combien enrichissante qui n'a fait que confirmer que la conduite et la réussite d'une transformation digitale est plus liée au facteur humain et culturel de l'entreprise qu'à une maturité technologique.

Aujourd'hui, en tant consultante-expert chez Orange Consulting, je me lance de nouveaux challenges et mets toute mon expertise et expérience au service des entreprises pour les aider dans leur stratégie d'adoption du digital et des nouveaux usages collaboratifs.

Le capital humain et le capital marque sont des actifs immatériels présents au bilan de votre entreprise. La communication digitale, surtout à travers les réseaux sociaux internes comme externes, est un levier extraordinaire de valorisation de ces actifs !
Dolores FRAGUELA

A propos de Dolores FRAGUELA

Passionnée par la communication au sens large, et les réseaux sociaux en particulier, j’ai à mon actif une longue carrière dans le marketing et la communication B2B chez l'annonceur au sein de grands groupes internationaux de l’industrie high-tech. L’entrepreneuriat me démangeant depuis un moment, je lance mi-2013 ma société de conseil en communication, KomadoK, spécialisée dans le conseil en communication digitale, le community management externalisé et la formation social media. Expérience oh combien enrichissante qui n'a fait que confirmer que la conduite et la réussite d'une transformation digitale est plus liée au facteur humain et culturel de l'entreprise qu'à une maturité technologique. Aujourd'hui, en tant consultante-expert chez Orange Consulting, je me lance de nouveaux challenges et mets toute mon expertise et expérience au service des entreprises pour les aider dans leur stratégie d'adoption du digital et des nouveaux usages collaboratifs. Le capital humain et le capital marque sont des actifs immatériels présents au bilan de votre entreprise. La communication digitale, surtout à travers les réseaux sociaux internes comme externes, est un levier extraordinaire de valorisation de ces actifs !
Avec mots-clefs , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>