[ITW] Virage du digital dans les entreprises : Bruno Viallefont, Directeur Marketing d’Elcia, témoigne

FacebookTwitterLinkedInGoogle+

[ITW] Virage du digital dans les entreprises : retour d’expérience de Bruno Viallefont, Directeur Marketing d’Elcia

 

“Je pense que je m’attacherai, dès le départ, à faire du digital un projet société et non une « expérimentation » marketing.” 

Pour s’assurer un engagement et un succès en interne comme en externe, le virage du digital doit être avant tout être réfléchi et mené comme un projet d’entreprise, et impliquer tous les collaborateurs, de la Direction Générale, aux équipes commerciales, informatiques et techniques. Tel est l’un des principaux constats de Bruno Viallefont, Directeur Marketing d’Elcia*, éditeur de logiciels, rencontré il y a quelques jours par Dolorès Fraguela de KomadoK !

 

 

 

Bonjour Bruno Viallefont, merci d’avoir accepté de répondre à notre sollicitation. Parlez-nous un peu de vous. Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

 

Bruno Viallefont, Directeur Marketing chez ELCIABonjour, merci également pour l’invitation.  Je suis le Directeur Marketing de la société ELCIA, éditeur leader de logiciels spécialisé dans le chiffrage et la gestion commerciale pour les professionnels de la menuiserie.

Après des études de Sciences Politiques et un DESS, j’ai débuté dans une agence de presse spécialisée IT avant de faire mes armes au sein de la FNAIM puis de rejoindre le groupe VISIATIV ou j’ai pris en charge le marketing de la branche « édition de logiciel ». J’ai rejoint ELCIA en juin dernier 

 

 

En quoi consistent vos activités au sein d’ELCIA ?

Le métier de marketing au sein d’un éditeur de logiciels est forcément multi-facettes. Il y a en amont la réflexion sur les offres et les marchés de demain et en aval un marketing plus opérationnel centré sur la génération de leads. Bien entendu, à cela, il faut ajouter le travail autour de la marque et le développement de la notoriété.

 

Pour vous, quelle est l’importance du digital dans votre stratégie de marketing et communication ?

Il est essentiel et c’est un des axes que nous avons le plus développé ces 9 derniers mois. Le digital agit comme un liant entre la marque et ses clients. Il abolit les distances et permet donc de (re)créer de la proximité. Par ailleurs, à l’heure, où toutes les études démontrent la perte de vitesse et d’efficacité de l’approche directe, le digital est une alternative crédible pour parler son écosystème et générer de la demande.

 

Quand et à quelle occasion avez-vous décidé de prendre le virage du digital et quels étaient les objectifs visés ?

Nous avons profité de la refonte de notre site web pour remettre à plat toute la stratégie digitale. Notre ambition première était d’abord d’améliorer l’efficacité globale de nos campagnes de leads generation en faisant de notre site, la pierre angulaire. Très vite, il est nous est apparu évident qu’il fallait : produire du contenu pertinent, profiter de l’effet d’amplification que pouvez amener les réseaux sociaux et permettre à nos clients et internautes de converser sur les supports sur lesquels ils étaient déjà présents. Comme en parallèle, l’entreprise souhaitait mettre l’accent sur la satisfaction et la proximité client, le virage digital s’est imposé comme une évidence.

 

Comment intégrer efficacement le digital et les médias sociaux dans une stratégie de communication selon vous ?

Trop longtemps et encore aujourd’hui, les marques restent auto centrées sur leurs produits, leurs actualités et leurs succès commerciaux. Or, si l’on veut se positionner comme un leader, il faut s’intéresser et communiquer sur tout ce qui concerne le marché sur lequel on souhaite se positionner. C’est ainsi que nous avons élaboré une stratégie de contenus qui va au-delà de nos produits et de nos offres. Ce dispositif est complété par la création de lien avec tous les acteurs de notre écosystème, via les média sociaux.  

 

Quels choix de réseaux sociaux avez-vous fait et pourquoi ?

Nous n’avons pas fait dans l’originalité. Twitter pour l’immédiateté, Linked’In dans un premier temps puis Viadeo pour rassembler une communauté qualifiée. Nous avons porté une attention toute particulière à Facebook car nous nous sommes rendus-compte que de nombreux clients étaient présents et actifs sur la plate-forme. C’est d’ailleurs sur la page Facebook d’ELCIA que nous avons les plus fortes interactions avec nos clients.

Dans l’univers de la menuiserie et plus généralement du bâtiment, des plates-formes sociales sont en train de voir le jour, je pense à particulier à Tokster, et donc nous commençons à nous y intéresser.  

 

Quelles étaient les  problématiques de votre entreprise dans sa relation avec ces cibles à  travers des médias sociaux ?

Jusqu’à présent la présence d’ELCIA sur les réseaux sociaux était plus que limitée. Comme beaucoup d’entreprises, ELCIA avait des comptes mais n’en faisait pas grand-chose. Or, après plusieurs années où les efforts ont porté sur la prise de parts de marchés, il devenait important de se rapprocher de nos clients. Enfin, en matière de leads, là aussi, il fallait revoir nos tactiques et prendre en compte les nouveaux comportements des prospects.

 

Comment vous êtes-vous organisés ? Réalisez-vous votre marketing/ communication digitale en interne ou faites-vous appel à des prestataires externes et si oui, pour quelles raisons ?

Nous avons fait le choix pour le moment de tout internaliser. Il nous semblait intéressant d’apprendre par nous-même de manière à appréhender concrètement ce « nouveau marketing ». Quand nous aurons appris, que les premiers résultats seront là et lorsque nous sentirons que nous plafonnons, alors nous envisagerons à ce moment-là de faire appel à des prestataires extérieurs.  

 

Avez-vous associé et impliqué vos collaborateurs à vos actions social media et si oui, quel a été leur ressenti par rapport à cette sollicitation et de quelle manière interviennent-ils ?

Nous avons dédié une personne à l’animation de nos différents comptes et avons commencé à sensibiliser l’interne sur l’importance du sujet. De nombreux progrès restent à accomplir pour impliquer tout le monde.

 

Concrètement, l’ors d’un événement ou d’un lancement de produit / mise à jour, contrat gagné, ou autre, que faites-vous pour créer le buzz ?

Nous utilisons toutes les palettes à notre disposition : communiqué de presse, article de blog, tweet, mise à jour de nos bannières sur les réseaux, diffusion de l’information à nos followers, personnalisation des signatures…

 

Quels KPI sont mesurés, à quelle fréquence et qui en est destinataire ?

Pour l’instant, nous mesurons essentiellement la montée en puissance de nos followers sur les différents réseaux ainsi que l’apport de trafic amené sur notre site web.

Bien évidemment, nous vérifions qu’une réponse a été amenée à chaque question posée. Les indicateurs restent au service marketing et les réclamations sont remontées au service concerné.

 

Aujourd’hui où en êtes-vous exactement ? Quels sont les résultats et le ROI, qualitatif et/ou quantitatif ?

Nous sommes en train d’assoir la présence d’ELCIA sur les réseaux sociaux, nous avons bien avancé dans la création d’un premier lien avec notre écosystème. Le blog connait une progression régulière du trafic et du nombre d’abonnées. Bref, nous commençons à avoir des fondations sur lesquelles nous allons pouvoir nous appuyer.

 

Quel est le retour de vos clients ?
Vous servez-vous du social media pour votre GRC (Gestion de la Relation Client) ?

Les clients ne nous ont pas attendus pour investir les réseaux sociaux. Ceux qui étaient là avant nous ou qui ont une maturité sur ces supports échangent avec nous, partagent nos contenus  ou nous interpellent.

La question de la GRC ne se pose pas vraiment : ils utilisent notre présence et les canaux que nous avons mis à leur disposition. A nous d’accepter les règles du jeu ! Ce qui est vrai également, c’est que nous n’avons pas pour le moment communiqué sur le fait qu’ils pouvaient utiliser Twitter ou Facebook en lieu et place du support.

 

Si c’était à refaire, avec le recul, que feriez-vous de différent ?

Je ne suis pas certain que l’on ferait forcément différemment sur ce qui a été mis en place. Je pense que je m’attacherai dès le départ à faire un projet société et non une « expérimentation » marketing. Ce n’est pas encore trop tard !

 

Quels conseils donneriez-vous à une ESN qui veut se lancer dans le digital (marketing et communication) ?

D’y aller et vite et d’y consacrer tous les jours un minimum de temps.

 

Quelles sont les axes de développement prioritaires, vos chantiers « Digital », pour 2015 et pourquoi ?

Aller plus loin dans l’animation de l’écosystème que nous avons commencé à rassembler autour de notre marque…

 

Si on devait résumer en 3 mots ce que le digital et/ou social media   a apporté à votre marque, ce serait quoi ?

Proximité, image de marque, humanité.

 

 

KOMADOK : Merci Bruno !

 

———————————

 

Retrouvez Bruno VIALLEFONT sur les réseaux sociaux

LinkedIn:  https://www.linkedin.com/in/brunoviallefont

Viadeo:  http://www.viadeo.com/fr/profile/bruno.viallefont    

Twitter: https://twitter.com/bviallefont

Scoop-it: http://www.scoop.it/u/bviallefont

 

*A propos d’ELCIA

 

LOGO ELCIA Pour les professionnels de la menuiserie (artisans, revendeurs, négoces, fabricants) qui souhaitent améliorer leur efficacité commerciale, ELCIA propose une gamme de logiciels et de service permettant de chiffrer facilement une menuiserie et de gérer toute l’activité de l’entreprise du devis à la facture.

 

 

—————

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos contacts sur vos réseaux et poursuivons l’échange en nous laissant vos commentaires ci-dessous.

Merci et à très bientôt sur notre blog !

 

Entrez votre adresse mail pour vous abonner à nos publications:Delivered by FeedBurner

 

 

 

Dolores FRAGUELA

Dolores FRAGUELA

Consultante Expert - Transformation digitale - Adoption des outils collaboratifs chez Orange Consulting - Orange Business Services
Passionnée par la communication au sens large, et les réseaux sociaux en particulier, j’ai à mon actif une longue carrière dans le marketing et la communication B2B chez l'annonceur au sein de grands groupes internationaux de l’industrie high-tech.

L’entrepreneuriat me démangeant depuis un moment, je lance mi-2013 ma société de conseil en communication, KomadoK, spécialisée dans le conseil en communication digitale, le community management externalisé et la formation social media. Expérience oh combien enrichissante qui n'a fait que confirmer que la conduite et la réussite d'une transformation digitale est plus liée au facteur humain et culturel de l'entreprise qu'à une maturité technologique.

Aujourd'hui, en tant consultante-expert chez Orange Consulting, je me lance de nouveaux challenges et mets toute mon expertise et expérience au service des entreprises pour les aider dans leur stratégie d'adoption du digital et des nouveaux usages collaboratifs.

Le capital humain et le capital marque sont des actifs immatériels présents au bilan de votre entreprise. La communication digitale, surtout à travers les réseaux sociaux internes comme externes, est un levier extraordinaire de valorisation de ces actifs !
Dolores FRAGUELA

A propos de Dolores FRAGUELA

Passionnée par la communication au sens large, et les réseaux sociaux en particulier, j’ai à mon actif une longue carrière dans le marketing et la communication B2B chez l'annonceur au sein de grands groupes internationaux de l’industrie high-tech. L’entrepreneuriat me démangeant depuis un moment, je lance mi-2013 ma société de conseil en communication, KomadoK, spécialisée dans le conseil en communication digitale, le community management externalisé et la formation social media. Expérience oh combien enrichissante qui n'a fait que confirmer que la conduite et la réussite d'une transformation digitale est plus liée au facteur humain et culturel de l'entreprise qu'à une maturité technologique. Aujourd'hui, en tant consultante-expert chez Orange Consulting, je me lance de nouveaux challenges et mets toute mon expertise et expérience au service des entreprises pour les aider dans leur stratégie d'adoption du digital et des nouveaux usages collaboratifs. Le capital humain et le capital marque sont des actifs immatériels présents au bilan de votre entreprise. La communication digitale, surtout à travers les réseaux sociaux internes comme externes, est un levier extraordinaire de valorisation de ces actifs !
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>