Vos collaborateurs et les réseaux sociaux : l’interne au service de l’externe

Vos collaborateurs et les réseaux sociaux : l’interne au service de l’externe

La présence des entreprises sur les réseaux sociaux est devenue incontournable à leur visibilité. C’est un fait.  Pourtant, des dirigeants me demandent souvent lors des formations ou lors d’échanges : « … J’ai besoin de comprendre à quoi ça va me servir, Facebook c’est pour les jeunes, non?  Twitter c’est pour les people… LinkedIn ? Je ne parle pas anglais (sic !). C’est trop compliqué… Je n’ai pas le temps et si je dis une bêtise, bonjour l’image de marque… ». Ce à quoi je réponds : « Certes, cela ressemble à une nébuleuse, mais tout s’apprend et vous avez tout à gagner à y développer votre présence, et pas que pour faire du business».

Ma mission, à travers les formations que je dispense auprès de PME, est d’évangéliser et de désacraliser l’utilisation des réseaux sociaux. J’ai déjà écrit un article il y a quelques semaines sur l’intérêt des réseaux sociaux en B2B sous l’angle de la génération de leads. Aussi, aujourd’hui, c’est sous un nouvel angle que je vais aborder leur utilisation et les bénéfices qui en découlent :

La valorisation de l’interne

La valorisation de l'interne

Les médias s’en font écho sans arrêt : les employés se plaignent du manque de considération, d’écoute, de partage, bref du manque « d’attentions » de la part de leur management. Plus que recevoir des augmentations, les gens veulent être considérés. Ils veulent savoir à quoi sert leur travail, concrètement, dans l’entreprise. Ils veulent exister.

Les réseaux sociaux peuvent être une solution à ce mal être et permettre à vos collaborateurs de s’épanouir, d’avoir un rôle valorisant et valorisé au sein de l’entreprise.

Votre PME s’en sortira grandie. Elle gagnera en image et notoriété à l’extérieur, ce dont les médias se font écho aujourd’hui sous le terme ”marque employeur“. Un cercle vertueux !

  1. Des échanges simplifiés : les réseaux sociaux permettent d’accélérer les échanges entre salariés 
  • Les PME n’ont pas forcément les moyens de mettre en place un réseau social d’entreprise, aussi les réseaux sociaux deviennent un outil fédérateur grâce aux groupes de discussion que votre entreprise pourra créer sur Viadeo, LinkedIn, Facebook ou même Twitter (une entreprise pouvant créer un compte par domaine d’activité, par exemple RH, SAV, Finance…). Ces groupes, réunis autour d’une thématique commune, verront s’échanger en leur sein les avis d’experts / spécialistes / gens du terrain qui n’auraient peut-être jamais eu l’occasion d’échanger, bien qu’étant dans la même entreprise.
  • Les cadres des TPE/PME sont souvent isolés. Les réseaux sociaux sont d’excellents moyens d’entrer en relation avec leurs pairs, avec des fédérations professionnelles, afin d’échanger sur les bonnes pratiques, les tendances du marché, les cercles à investir, les influenceurs à contacter, etc. Vos cadres vont s’enrichir au contact de ces réseaux et apporteront une réelle valeur-ajoutée à l’entreprise. Le réseau est toujours porteur d’affaires, à plus ou moins long terme.
  • La communication sur les réseaux sociaux est un relais de communication interne dans la mesure où un collaborateur pourra être informé d’événements (salons professionnels, journées portes ouvertes…) où son entreprise sera présente, alors qu’il n’aura pas forcément lu la note affichée sur le panneau d’information de l’entreprise ou l’e-mail sibyllin de la direction noyé dans la masse de ses e-mails quotidiens. Avouons que ce n’est pas le but, mais cela est plus fréquent qu’on ne le pense, je vous assure ! Les personnes se feront un plaisir de relayer l’information dans la mesure où c’est valorisant de montrer “…qu’on travaille dans une société qui participe à des salons et événements…”. Ce qui nous amène naturellement au point suivant.
  • Fierté d’appartenance et publicité gratuite : les réseaux sociaux permettent à vos collaborateurs, comme aux équipes managériales, de devenir les ambassadeurs de la marque auprès de futurs candidats, d’écoles, de consultants, d’influenceurs, de journalistes… Bref, quels meilleurs étendards pour une marque que ceux qui la côtoient au quotidien ? Le collaborateur se sent investi d’une mission, sera fier de parler de SON travail, de SA mission, de SON entreprise auprès de personnes qui peuvent l’interpeler sur les réseaux.
    Rappelez-vous que vos collaborateurs sont des êtres humains et à ce titre, ce qu’ils aiment par-dessus tout c’est parler de leur MOI et de ce qu’ils apportent à l’entreprise.
    Exemple : un candidat potentiel souhaite interviewer un collaborateur avant de postuler afin d’avoir des informations sur la société et la gestion de carrières. Votre collaborateur sera tellement fier et valorisé qu’on fasse appel à son témoignage, qu’il mettre forcément en avant l’entreprise car elle lui permet de s’accomplir.  L’inverse le dévalorisait par voie de conséquence. Vous me suivez ? ;-)
  • Recrutement via cooptation : il y a de fortes chances pour que les amis et relations de vos collaborateurs aient les mêmes centres d’intérêt, voire formation/compétences, habitent dans la même région, aient les mêmes valeurs, etc. Vos collaborateurs peuvent donc être une mine d’informations, voire une mine de candidats potentiels pour enrichir vos équipes. Vous avez tout à y gagner. Votre collaborateur se porte garant d’une personne, et donc fait preuve d’engagement personnel et “apporte” à l’entreprise. Pour un peu qu’il vous ait trouvé la perle rare pour gérer un projet critique, c’est Byzance ! Grâce à lui, vous aurez gagné un temps fou en recrutement (donc de l’argent) et une compétence sûre qui a de fortes chances de bien s’intégrer aux équipes déjà en place car partageant les mêmes centres d’intérêts, valeurs, éthique etc… que celui qui l’a fait entrer.
  • Conduite du changement : dans le cadre de fusions, acquisitions ou restructuration de votre entreprise, les réseaux sociaux vous aideront à fédérer et créer le sentiment d’appartenance qui favorisera l’intégration et l’imprégnation à une nouvelle culture. Les liens se tissent plus aisément sur les réseaux sociaux et les barrières hiérarchiques tombent rapidement pour ne s’intéresser qu’à la seule chose intéressante : les apports des uns aux autres. Effet team-building assuré.

A cela, 2 conditions de réussite :

  1. Un cadre de référence : afin d’éviter les écueils, toute entreprise doit rédiger une charte de bonnes pratiques sur les réseaux sociaux afin de préciser le cadre légal au sein duquel les personnes peuvent librement discourir. Les Tribunaux n’hésitent pas à sanctionner les débordements et les dénigrements. Attention donc.
  2. Une formation : apprendre à “parler” sur les réseaux, savoir paramétrer ses comptes, savoir intervenir dans les groupes de discussion et choisir lesdits groupes, sont autant de sujets que vos collaborateurs se doivent de maîtriser avant de sauter le pas. La communication s’apprend et, en matière de réseaux sociaux, on en apprend tous les jours, croyez-moi !

Vous l’aurez compris, l’interne est sans doute votre meilleur allié sur les réseaux sociaux, il est le socle de votre marque employeur. Penser à générer des commandes c’est le propre de toute entreprise. Mais ne passez pas à côté de ce qui fait sa réussite : ceux qui y travaillent.

Vous avez un retour d’expérience sur ce sujet ? N’hésitez-pas à nous le faire partager en commentaire.

Vous avez aimé cet article ? Entrez votre adresse mail pour vous abonner à nos future publications:

Delivered by FeedBurner

Dolores FRAGUELA

Passionnée par la communication au sens large, et les réseaux sociaux en particulier, j’ai à mon actif une longue carrière dans le marketing et la communication B2B chez l'annonceur au sein de grands groupes internationaux de l’industrie high-tech. L’entreprenariat me démangeant depuis un moment, je lance mi-2013 ma société de conseil en communication, KomadoK, spécialisée dans le conseil en communication digitale, le community management externalisé et la formation social media. Le capital humain et le capital marque sont des actifs présents aubilan de votre entreprise. La communication, surtout à travers les médias sociaux, est un levier extraordinaire de valorisation de ces actifs ! Je l’ai compris, vécu et vous propose mon expertise pour développer le Retour Sur Investissement (ROI) de votre communication digitale. Si la communication est une passion, les voyages, la gastronomie et les rencontres IRL en sont une autre.

Les derniers articles par Dolores FRAGUELA (tout voir)

A propos de Dolores FRAGUELA

Passionnée par la communication au sens large, et les réseaux sociaux en particulier, j’ai à mon actif une longue carrière dans le marketing et la communication B2B chez l'annonceur au sein de grands groupes internationaux de l’industrie high-tech. L’entreprenariat me démangeant depuis un moment, je lance mi-2013 ma société de conseil en communication, KomadoK, spécialisée dans le conseil en communication digitale, le community management externalisé et la formation social media. Le capital humain et le capital marque sont des actifs présents aubilan de votre entreprise. La communication, surtout à travers les médias sociaux, est un levier extraordinaire de valorisation de ces actifs ! Je l’ai compris, vécu et vous propose mon expertise pour développer le Retour Sur Investissement (ROI) de votre communication digitale. Si la communication est une passion, les voyages, la gastronomie et les rencontres IRL en sont une autre.
Avec mots-clefs , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>